L'Opus Dictum

Un thriller sur les archives secrètes du Vatican - Livre 2

Deux syndicats clandestins veulent contrôler le pouvoir de l’Église… et les outils pour y parvenir se cachent au plus profond des archives secrètes du Vatican. Mais ils doivent d’abord s’occuper d’un prêtre indiscret qui risque de ruiner leurs plans.

Le père Michael Dominic est intrigué par la découverte d’une mallette perdue depuis longtemps dans les archives secrètes du Vatican. À l’intérieur, il trouve des documents compromettants, une clé spéciale et un disque informatique rempli de codes qui, ensemble, dévoilent une partie du passé trouble de l’institution catholique. Soupçonnant qu’ils pourraient influencer un conclave spécial visant à élire un nouveau pape, Dominic doit découvrir ce que les documents révèlent avant qu’il ne soit trop tard.

Mais les deux institutions menaçantes se rapprochent de Dominic, bien décidées à s’emparer de la clé et du code à leurs propres fins sinistres. Le père Michael, son jeune assistant et une jeune religieuse fougueuse doivent travailler ensemble pour décoder les informations avant tout le monde. Pourront-ils résoudre l’énigme à temps, ou leurs ennemis feront-ils obstacle à des siècles d’histoire de l’Église ?

Si vous avez aimé Les Chroniques de Magdalena, ou les livres de Daniel Silva ou James Rollins, vous allez dévorer ce thriller foudroyant !

Regardez la bande-annonce du livre

Lire la vidéo

Sélection de critiques pour L'Opus Dictum

Classé “à lire absolument” 🏆 ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

“Toujours impatiente de lire les œuvres de Gary McAvoy, je me suis empressée de commencer le dernier ouvrage mettant en scène le père Michael Dominic, qui ne m’a pas déçue. En explorant un autre aspect de la politique du Vatican et de ses sinistres agissements, McAvoy emmène les lecteurs à travers un événement historique et fournit une action moderne solide pour l’étayer. Dans ce cas, tout est lié à un événement plus récent, où une mystérieuse mallette se retrouve dans les archives du Vatican. Ce qu’il contient pourrait non seulement révéler l’existence d’un groupe puissant que l’on croyait disparu, mais aussi changer à jamais la trajectoire de l’Église catholique. Il appartiendra à une poignée de personnes dévouées d’y mettre un terme avant qu’il ne soit trop tard. Un autre succès de Gary McAvoy qui tiendra en haleine les amateurs de bons thrillers.

J’ai suivi Gary McAvoy dans ce voyage depuis le début et je n’ai jamais eu l’impression de m’égarer. Les thèmes qui émergent sont pertinents et je suis régulièrement attiré par l’approche de ses intrigues. Le Vatican est une organisation complexe et à plusieurs niveaux, tout comme l’Église catholique en général. McAvoy trouve des moyens, à travers l’histoire et les artefacts, de donner vie à l’histoire et de créer des aventures palpitantes pour le plaisir de tous. Ses personnages se développent de manière exponentielle tout au long de l’ouvrage et les histoires sont bien reliées entre elles. Il s’agit d’une série qui prend de l’ampleur au fil des romans et qui ne semble jamais s’essouffler.

Le père Michael Dominic continue d’impressionner en tant que protagoniste de la série. Son histoire est un peu compliquée, comme les fans de la série le savent bien, mais elle est assortie d’une certaine maladresse qu’il cache dans le présent, ce qui rend l’ensemble très excitant. Catholique fervent, Dominic adore travailler aux archives. Les mystères le nourrissent et il ne reculera devant rien pour découvrir la vérité qui s’offre à lui. S’il ne chasse pas le danger, certains autour de lui semblent l’attirer, créant ainsi un voyage aventureux dans chacun des romans de cette série. J’ai hâte de voir, avec certaines des révélations faites dans ce livre, comment les choses vont évoluer pour le Père Dominique et si son rôle va changer de manière significative.

La clé d’un bon roman à suspense est que le lecteur se sente partie prenante de l’action, plutôt que spectateur passif. Gary McAvoy crée un buzz électrique autour de ses histoires et place le lecteur au cœur de tout ce qui se passe. Son récit se construit au fil des chapitres, développant davantage de mystères et de curiosités, tandis que l’intrigue connaît de nombreux rebondissements qui empêchent de savoir exactement ce qui va se passer. L’entrelacement d’événements modernes et de faits historiques donne lieu à une histoire explosive qui pourrait prendre de nombreuses directions. Des personnages forts, en particulier ceux qui réapparaissent et s’appuient sur leurs développements passés, contribuent à créer un lien émotionnel avec le lecteur, qui est emporté par tout ce qui se passe. Bien que McAvoy ait rempli ce livre d’histoire et de décors hautement descriptifs, je sais que ce n’est pas la fin. Je vais devoir attendre patiemment le prochain épisode, mais cela vaudra certainement la peine de voir comment les choses continuent à se dérouler pour toutes les personnes impliquées.

Bravo, M. McAvoy, pour cette nouvelle histoire étonnante. Vous ne cessez de m’étonner avec vos écrits”.
– MATT PECHEY, Reedsy Discovery

McAvoy nous a offert une nouvelle grande aventure dans le monde de l’intrigue autour de la lutte pour le pouvoir au Vatican. J’aime le fait que cette aventure soit centrée sur un groupe de droite ultra conservateur désireux de prendre le contrôle de l’Église catholique romaine. C’est vraiment crédible après les événements politiques auxquels nous avons assisté aux États-Unis et dans d’autres pays au cours des dernières années.

De nombreux personnages de ce roman ont déjà été vus dans des livres précédents de McAvoy. Ce roman se lit cependant très bien seul. Le Père Dominique et ceux qui sont à ses côtés souhaitent que l’Église catholique existe à son meilleur niveau. Ils se heurtent à des forces puissantes, parfois au sein même de l’Église.

J’aime apprendre quelque chose lorsque je lis un roman. Dans celui-ci, il est question du fonctionnement du Vatican et plus particulièrement d’un conclave papal. J’ai également appris ce qu’est la stéganographie. Dans le roman, un document texte était caché dans une photographie. C’était dans les années 1980.

Je peux dire que McAvoy a fait d’énormes recherches pour rendre ce roman aussi fidèle que possible. Il dit dans sa note d’auteur qu’il veut que les lecteurs aient l’impression d’être réellement là lorsqu’ils lisent l’histoire. C’est ce que j’ai ressenti. J’ai beaucoup aimé ses descriptions précises du Vatican et d’autres aspects, tels que les restaurants, la nourriture, les jardins, etc. McAvoy explique également aux lecteurs les faits historiques sur lesquels il a construit son roman. C’est un écrivain intelligent et soucieux des détails, qu’il s’agisse des armes ou des finances du Vatican, ce qui rend la lecture de ses romans à la fois divertissante et instructive. – JOAN NIENHUIS, critique de livres professionnelle

L’Opus Dictum est un roman intense, palpitant, au rythme rapide, contenant beaucoup d’intrigues, d’action, de suspense et de dangers accrus. Une fois de plus, l’auteur mêle harmonieusement des faits historiques bien documentés dans un nouveau livre palpitant avec des protagonistes attachants, imperturbables et crédibles et des méchants impitoyables. Hautement recommandé aux lecteurs qui aiment les aventures stimulantes, impeccablement documentées, bien scénarisées et pleines d’action”. – CAROLYN WALSH, Canada

“Comme les quatre précédents livres du Père Dominique, L’Opus Dictum a été un voyage palpitant à travers les rouages de la Cité du Vatican et les occupants du Vatican lui-même. Je ressens presque le besoin de m’attacher avant de prendre un de ces livres ! Les détails historiques des lieux et des faits, les personnages, leurs relations et leurs dialogues, ainsi que le suspense de la course-poursuite au cours de laquelle les personnages tentent de sauver, de récupérer ou de trouver les antiquités de l’Église, tout cela s’associe merveilleusement pour créer une expérience où l’on tourne les pages sans arrêt, contrairement à la plupart des œuvres de fiction que je lis. Je crois que ce qui m’attire le plus chez Gary McAvoy et son travail, c’est qu’il n’essaie pas de me faire avaler une histoire, il accepte toutes les idées, et c’est probablement la première chose que j’ai remarquée lorsque j’ai commencé à lire ses livres il y a plus d’un an. Lorsque quelqu’un me demande ce qu’il doit lire, s’il n’a pas de genre particulier en tête et s’il recherche une lecture agréable, pleine d’excitation et d’intrigues, les premiers mots qui sortent de ma bouche sont toujours : ” Gary McAvoy et sa série des Magdalene Chronicles “. – KYMM CUMMINS, Californie

“Je suis un grand fan de Gary McAvoy en tant qu’écrivain ; son style est formidable : intelligent, éloquent, consciencieux, travailleur et incroyablement bien informé – et ce n’est qu’un début. Il possède cette chose rare qui sépare un grand écrivain d’un grand auteur : un chercheur méticuleux, dont les livres s’adressent à un lecteur tout aussi intelligent et perspicace, qui apprécie les meilleures choses.

Je crois que c’est la quatrième fois que je lis cette série, avec ses personnages familiers, manifestement très appréciés par leur créateur, et j’ai eu la chance de les lire dans l’ordre exact où ils devraient l’être ; ce serait certainement mon premier conseil à tout lecteur souhaitant lire ce livre seul ou se plonger dans les livres de Gary sur un coup de tête : la série doit être lue dans l’ordre.

J’aime beaucoup les séquences d’action de Gary et je les attends avec impatience, les anticipant presque comme une marque de fabrique de son travail, avec leur authenticité Clancy-esque des techniques de combat des agents spéciaux. Comme toujours, il fait preuve de discipline pour ne pas exagérer l’action, en gardant son sujet et son genre fermement dans l’arène intellectuelle. Son souci du détail est formidable dans tous les domaines. Il donne l’impression que ses recherches sont innées et sans effort, mais si l’on avait le moindre doute sur la quantité de travail qu’il consacre à ses écrits, il inclut un glossaire fascinant sur l’ampleur du travail de recherche qu’elles impliquent. Si vous n’avez pas encore lu Gary McAvoy, je vous le recommande vivement ; c’est en effet un écrivain rare”. – MATT McAVOY, Royaume-Uni (aucun lien de parenté avec l’auteur)